Category OSBGS Mag

L’ITALO-DISCO, UNE AUTRE INFLUENCE DE LA HOUSE / Italo-Disco, an another influence of House

English version belows

Le Disco décline fortement aux États-Unis à la fin des années 1970 mais reste très populaire en Europe où il va influencer la scène Italo-Disco, très importante sur l’émergence de la House.

Entre la Disco Demolition Night du DJ Steve Dahl et la fermeture du Studio 54, le Disco connaît, à la charnière entre les années 1970 et 1980, un déclin aussi rapide que fut son essor. Cependant, sa popularité ne bouge pas en Europe où il permet l’émergence de nouveaux courant comme l’Italo-Disco qui participera grandement au développement de la House.

Influences françaises et mélanges improbables

L’Italo-Disco s’inspire en partie des premières expérimentations Disco françaises tel Pepper Box du quintet The Peppers ainsi que Magic Fly composé par le groupe de Didier Marouani, Space, un des premiers à proposer une approche plus électronique.

À cette époque, le DJ italien Daniele Baldelli est engagé par le Cosmic Club où il mélange des musiques ethniques ou de l’Afro Beat avec de la musique classique, minimale ou Krautrock. Son style baptiser Cosmic Music devient la base de l’Italo-Disco qui en reprend la formule en l’accélérant.

Au-delà des Alpes

Baldelli joue très peu de titres Italo-Disco car il considère que la majorité de la production est trop commerciale à son goût. Il intègre tout de même dans sa sélection des disques tels que Chinese Revenge de Koto ou Dirty Talk de Klein & MBO, duo italien résidant à Londres.

Ce dernier titre, en plus d’avoir influencé Blue Monday de New Order, rencontre un franc succès au Paradise Garage et surtout au Warehouse, éveillant ainsi l’intérêt du public chicagoan aux sonorités électroniques européennes, poussant Frankie Knuckles à jouer Philly Sound, New Wave et Italo-Disco dont le mix donnera naissance à la House.

Aux Origines de la Techno

L’influence de l’Italo-Disco ne s’est pas uniquement arrêté à la House mais joue également un rôle important dans le développement de la Techno à Detroit avec George Clinton et Kraftwerk.

Le premier track « Techno » de Detroit, Sharevari de A Number Of Name puise, en grande partie, son inspiration dans le titre Holly Dolly de Kano. Au même titre, Problème d’Amour d’Alexander Robotnick fait partie des influences de Juan Atkins et Derrick May.

Haalleycks

 

English version

Disco became unpopular in USA during the late 70’s but not in Europe where it influenced Italo-Disco, an important influence of House.

After the Steve Dahl’s Demolition Night and the closing of Studio 54, Disco knew a loss of prestige between the late 70’ s and the early 80’s as fast as its growing. However, its popularity stayed the same in Europe where it allowed the arrival of new scene like Italo Disco, an important inspiration of House.

French influences and unexpected mix

Italo-Disco inspired by the first Frecnh Disco experiences like The PeppersPepper’s Box or Space’s Magic Fly, one of the firsts which proposed an electronic approach.

In the late 70’s, the Italian DJ Daniele Baldelli began to play at the Cosmic Club where he mixed Ethnic music or Afro Baet with Classical music, Minimal or Krautrock. This kind of mix named Cosmic Music was an another base of Italo-Disco.

Beyond the Alps

Baldelli considered Italo-Disco as a mainstream music and played it rarely. However he liked tracks like Koto’s Chinese Revenge or Klein & MBO’s Dirty Talk, An Italian duet who lived in London.

This last track, in addition to influence New Order’s Blue Monday, had success in Paradise Garage in New-York and especially in Warehouse in Chicago where it awoke people interest to the electronic music, encouraging Frankie Knuckles to mix Philly Sound, New Wave and Italo-Disco in the same play and became one of the creator of House music.

An origin of Techno

Italo-Disco didn’t just influence House but participated to the creation of the Detroit Techno with George Clinton and Kraftwerk.

The first Detroit « Techno » track, A Number Of Name’s Sharevari used the same structure as Kano’s Holly Dolly. In the same way, Alexander Robotnick’s Problème d’Amour influenced Juan Atkins and Derrick May.

Haalleycks

Translation : Haalleycks

Tags: , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*